Basket-Ball

LeBron James : 35 ans et toutes ses dents7 min read

31 décembre 2019 5 min de lecture
mm

author:

LeBron James : 35 ans et toutes ses dents7 min read

Reading Time: 5 minutes

Aujourd’hui, LeBron James fête ses 35 ans. Un âge qui sonne retraite pour le commun des mortels. Mais pour lui, il n’en est rien. Sa 17ème saison NBA est un grand cru et il s’impose encore et toujours comme un candidat au titre de MVP, et bien évidemment à une 4ème bague.

Pour lui rendre l’hommage qu’il mérite, je vous propose de faire un retour en chiffres sur une des plus belles carrières de l’histoire du sport. Non pas qu’il en soit réduit à une liste mathématique tant son impact sur et en dehors du terrain est in-quantifiable, mais c’est le moyen le plus efficace de montrer à quel point ce qu’il est en train d’accomplir est immense. 

1984

LeBron James naît le 30 décembre 1984 à Akron dans l’Ohio, il y a tout juste 35 ans. Son attachement pour sa ville et son Etat d’origine expliquera nombre de ses choix professionnels.

74

Son record de points au lycée Saint Vincent-Saint Mary dans l’Ohio. Il impressionnait déjà tellement que tous les matchs de sa dernière année de lycée étaient retransmis sur une chaîne nationale. Ses performances lui ont même valu le surnom de « Chosen One » (L’élu) par le magazine Sports Illustrated.

2003

En sortie de lycée, il est drafté en 1st pick (1er choix) par les Cavaliers de Cleveland, Ohio pour la saison 2003-2004. Il est extrêmement rare que des équipes NBA aient choisi des joueurs n’ayant pas fait la moindre saison en college (université). Il est d’ailleurs aujourd’hui interdit à un joueur sortant du lycée de s’inscrire à la draft. Un autre exemple marquant d’un joueur drafté après le lycée est celui de Kobe Bryant, le « Black Mamba », joueur emblématique des Lakers de Los Angeles. Tout le monde ne parle que de ça, des médias aux joueurs en passant par tous les fans de NBA.

16

En 17 saisons NBA, il a été sélectionné 15 fois pour le All-Star Gamependant sa 1ère année, il n’était pas passé très loin d’une sélection, ce qui ne l’a pas empêché de remporter le titre de Rookie of the Year, meilleur 1ère année de la ligue -. Le record est détenu par Kareem Abdul-Jabbar avec 19 sélections. Il est possible que LeBron le dépasse, rendez-vous en 2024. Il aura presque 40 ans. Regardez Vince Carter, on peut avoir plus de 40 berles et claquer des dunks de mammouth. J’y crois…

15 c’est également le nombre de saisons du King à plus de 25 points de moyenne. C’est un record NBA. Derrière lui, Jordan, Kobe et le mailman Malone suivent avec 12 saisons.

3

Il est là le chiffre le plus important, le seul qui compte vraiment aux yeux de –presque– tous, celui qui permet d’établir une hiérarchie d’immensité entre les légendes qui ont parcouru le jeu au fil des années. LeBron a aujourd’hui 3 bagues. 3 bagues obtenus lors des 8 dernières saisons. 2 avec le Heat de Miami (2012 et 2013), et 1, la dernière, la plus belle avec ses Cavaliers (2016) contre les Warriors, champions en titre, et vainqueurs de 73 matchs en saison régulière (record NBA) qui menaient pourtant 3-1. Cela le situe au même niveau que Larry Bird, légende des Celtics et membre de la Dream Team de 1992. Mais, d’autres légendes sont encore au dessus. De Kobe (5 titres) à Jordan (6 titres) en passant par Magic (5 titres) ou Abdul-Jabbar (6 titres), ils ont tous les doigts plus garnis. 

Ce n’est pas faute pour LeBron d’avoir essayé. Totalisant 9 finales NBAdont 8 consécutives de 2011 à 2018, c’est dire à quel point le bonhomme a roulé sur la conférence Est-, il en a joué trois de plus que le grand Jordan qui a été bien plus efficace avec 100% de finales gagnées –de 1991 à 1993 puis de 1996 à 1998, oui le type s’est arrêté puis s’est dit en fait je vais aller chercher 3 autres titres-.

4

Son nombre de titres de MVP (Most Valuable Player) de saison régulière. 2009, 2010, 2012, 2013. Seul un Derrick Rose stratosphérique en 2011 lui a volé la vedette sur cette période de grâce de 5 ans. Là encore, il est devancé par Jordan qui a reçu 5 fois la distinction et Abdul-Jabbar 6 fois. Peut-on espérer un 5ème titre cette saison ? Oui, très clairement. Ses Lakers sont aujourd’hui en tête de la conférence Ouest et il est le meilleur passeur de la Ligue. Le duel avec Giannis, Harden et Doncic va être exceptionnel à suivre. 

Par ailleurs, il a été élu 3 fois MVP des finales (2012/2013/2016).

Luka Doncic has the perfect response to Steph Curry's comparisons: bit.ly/LukaSteph(via hoopsmart/Instagram)

Publiée par NBA Memes sur Lundi 30 décembre 2019
Doncic “bien entouré” selon les stats de sa deuxième saison en NBA. Source : NBA Memes.

33.692 (révisé)

Soit le nombre de points inscrits par LeBron en saison régulière durant sa carrière au 03 Février 2020. LeBron est actuellement le 3ème meilleur marqueur de l’histoire –en saison régulière, il faut bien le préciser ; il est number 1 si on ne compte que les play-offs, devant his Airness s’il vous plaît, avec quasiment 29 points de moyenne-. Il est le plus jeune à atteindre ce nombre de points. Le record à battre est de 38 387 et il est encore tenu par le géant Abdul-Jabbar. 

Il a dépassé Kobe cette saison pour aller tranquillement sur le podium. En faisant un petit calcul pas trop compliqué, on peut envisager assez facilement, sauf cataclysme, blessure, pétage de plomb ou autre, qu’il dépassera Karl Malone. L’inconnu réside encore sur sa capacité à aller chercher le trône. Personnellement, je pense que ça passera mais on a le temps d’en reparler. 

33.000 / 9.000 / 9.000

Ce n’est pas une localisation géographique pour trouver l’emplacement de ton corps d’avant quelques jours après ces redoutables fêtes de Noël.

C’est juste un club privé créé par le King dans lequel il est le seul membre. 33.000 points, 9.000 rebonds et 9.000 passes en carrière. D’accord très bien.

Déjà, juste pour que vous compreniez, il est le seul joueur de l’histoire à totaliser 9.000 rebonds et 9.000 passes. Le seuil des 9.000 passes, il l’a dépassé la nuit dernière, ce qui fait de lui le 9ème meilleur passeur de l’histoire. Très très loin de John Stockton, mais un podium semble envisageable au vu de la transformation de son jeu nettement plus basé sur la distribution de caviars. On le rappelle, il est actuellement le meilleur passeur de la NBA cette saison avec quasiment 11 offrandes par soirée.

203 / 113

203 cm pour 113 kilos. Il est beau le bébé LeBron. 

680.000.000

Ce n’est pas le nombre de sifflets contestés par tonton LeBron mais la somme en dollars encaissé par lui depuis 2010. Cela fait de lui le 4ème athlète le mieux payé de la décennie. Pour info, le podium est composé de Floyd Mayweather (merci Pacquiao et McGregor), Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. 

1

Il n’est peut-être pas l’athlète le mieux payé de la décennie. En revanche, il a été désigné Athlète Masculin de la décennie par l’Associated Press. Et ça, ça vaut tout l’or du monde. En même temps, quand tu claques 8 Finales NBA consécutives, que tu pètes absolument tous les records qu’il y a à péter, que tu signes un contrat à vie à Nike qui nomme un bâtiment d’après ton blaze, que tu construis des écoles et que tu bouffes des Tacos tous les mardi, il y a plus qu’à s’incliner. 

Et pour terminer et espérer lui porter bonheur, celui qui est devenu un Laker depuis la saison dernière pourrait devenir le premier joueur de l’histoire à remporter 1 bague avec 3 franchises différentes. Attention, Kawhi Leonard n’est pas loin…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress Image Lightbox Plugin