Tennis

Novak Djokovic, la 17ème merveille du monde7 min read

2 février 2020 5 min de lecture
mm

author:

Novak Djokovic, la 17ème merveille du monde7 min read

Reading Time: 5 minutes

Novak Djokovic a remporté il y a quelques heures son 17ème titre du Grand Chelem, lui permettant au passage de récupérer le trône du tennis mondial. Il se rapproche par la même occasion dangereusement de Roger Federer (20 titres) et Rafael Nadal (19 titres). 

Mis de côté le fait qu’il ne jouira jamais de la popularité de ses deux rivaux, son comportement lors de la finale de ce matin y contribuant largement, sa carrière n’en demeure pas moins extraordinaire. Et ce 17ème Majeur est l’occasion parfaite pour moi de revenir sur chacun d’entre eux, tous aussi spéciaux les uns que les autres. 

View this post on Instagram

‪Me when I smell air fresheners in the gym

A post shared by Novak Djokovic (@djokernole) on

© Instagram @djokernole

1 – Australian Open 2008 : victoire contre Jo-Wilfried Tsonga 4-6 6-4 6-3 7-6

Le premier, avant ses 21 ans. Face à Jo, qui sortait d’un match de branquignole face à Rafa. Une victoire en patron qui laissait présager une belle et longue carrière couronnée de succès. L’avenir le prouvera.

2 – Australian Open 2011 : victoire contre Andy Murray 6-4 6-2 6-3

Après 3 ans de “disette”, des hauts, des bas, des modifications techniques, des ajustement tactiques, Djoko reprend des couleurs sur son terrain de jeu préféré, à Melbourne. Sa victime préférée en Australie, Andy Murray, ne peut rien faire. Sa saison 2011 sera d’ailleurs l’une de ses plus belles.

3 – Wimbledon 2011 : victoire contre Rafael Nadal 6-4 6-1 1-6 6-3

Un premier titre à Londres et une victoire ultra maîtrisée face au tenant du titre, Rafael Nadal. Il devient pour la première fois de sa carrière, numéro 1 mondial. 

Novak Djokovitch Overturn Champion
Wimbledon © Howard Bouchevereau

4 – US Open 2011 : victoire contre Rafael Nadal 6-2 6-4 6-7 6-1

Le début du “cosmic tennis”. Un troisième set d’un niveau de jeu ahurissant, peut-être jamais atteint dans aucun autre match. Mais Novak est encore une fois trop fort pour Rafa. 3 Majeurs dans l’année, sa domination sur le tennis mondial est largement consommée.

5 – Australian Open 2012 : victoire contre Rafael Nadal 5-7 6-4 6-2 6-7 7-5

Le match de la décennie selon la rédaction d’Eurosport. En terme de niveau de jeu, certainement pas, mais en terme d’intensité, très clairement. Un combat extraordinaire de près de 6h suivant d’ailleurs un autre monument de plus de 5h face à Murray en demi-finales. Cette fois-ci, contrairement aux deux dernières finales, Rafa est à la hauteur. Déjà un 3ème titre à Melbourne pour le Djoker

6 – Australian Open 2013 : victoire contre Andy Murray 6-7 7-6 6-3 6-2

Contrairement à 2011, il y a un combat entre les deux hommes. Pendant deux manches seulement. Après, Novak prendra le dessus pour s’envoler. 3ème titre consécutif en Australie. C’est en huitièmes de finale que le serbe aurait pu perdre sa couronne. Lors d’un match ahurissant face à Wawrinka remporté 12/10 au dernier. En plus de 5h. Comme quoi, le serbe monopolise véritablement les plus grands matchs en Australie. 

7 – Wimbledon 2014 : victoire contre Roger Federer 6-7 6-4 7-6 5-7 6-4

Battre Roger Federer à Wimbledon, le Graal pour un joueur de tennis. Qui plus est, en finale. Un très grand match de tennis entre les deux hommes. Un 2ème titre dans le temple du tennis.

8 – Australian Open 2015 : victoire contre Andy Murray 7-6 6-7 6-3 6-

Même scenario qu’en 2013. Pour un résultat similaire. Djoko récupère son dû après avoir perdu en quarts de finale l’année précédente face à Wawrinka, vainqueur de son premier Grand Chelem. 

Overturn Djokovitch Australian Open Andy Murray
Andy Murray à l’Australian Open © Christopher Burns

9 – Wimbledon 2015 : victoire contre Roger Federer 7-6 6-7 6-4 6-3

Bis repetita. Novak répète l’affront de battre le suisse sur son terrain de jeu, à Wimbledon. Cette fois-ci, c’est un peu plus tranquille pour le serbe qui est clairement un cran au-dessus. C’est d’autant plus fort qu’il réalise cet exploit quelques semaines après avoir été terrassé par Wawrinka en finale de Roland Garros, malgré sa victoire en quart de finale face au patron des lieux, Rafael Nadal

10 – US Open 2015 : victoire contre Roger Federer 6-4 5-7 6-4 6-4

L’ascendant tennistique et psychologique pris par le serbe se manifeste une fois de plus. Roger n’y arrive plus face à Djoko. 2ème titre à Flushing pour Nole. 

11 – Australian Open 2016 : victoire contre Andy Murray 6-1 7-5 7-6 

Toujours pareil quoi. Murray ne peut pas battre Djokovic à Melbourne, c’est un fait. Une fois de plus, Nole se balade. Et ça fait 6 en Australie messieurs dames. 

12 – Roland-Garros 2016 : victoire contre Andy Murray 3-6 6-1 6-2 6-4

ENFIN ! Après 3 finales perdues, Djokovic s’impose Porte d’Auteuil. Face à sa tête de turque d’amour. Djoko rentre un peu plus dans l’histoire en remportant les 4 levées du Grand Chelem. 



Les top échanges de la finale en vidéo © Youtube (@Roland Garros)

13 – Wimbledon 2018 : victoire contre Kevin Anderson 6-2 6-2 7-6

Après plus de deux années de traversée du désert, ponctuées de maux autant physiques que psychologiques, le serbe renaît de ses cendres à Londres. Après un match de toro face à Rafa en demi-finales sur 2 jours, remporté 10-8 lors de l’ultime acte, il explose Anderson en finale et reprend sa marche en avant. 

14 – US Open 2018 : victoire contre Juan Martin del Potro 6-3 7-6 6-3

Une boucherie face à Jean-Martin à New York et Djoko rejoint Pete Sampras dans la hiérarchie des Majeurs. On peut commencer à l’appeler Monsieur Djokovic

15 – Australian Open 2019 : victoire contre Rafael Nadal 6-3 6-2 6-3 

3 ans après, Novak revient conquérir Melbourne. La finale est juste irréelle. Le meilleur match de sa carrière concède le serbe. Complètement injouable. Ca faisait de la peine à voir pour le taureau de Manacor. 

16 – Wimbledon 2019 : victoire contre Roger Federer 7-6 1-6 7-6 4-6 13-12

Pardon pour tous les fans de Federer dont l’évocation de cette finale doit raviver de sombres souvenirs. Globalement dominé tout le match, le serbe s’en était sorti en jouant 3 tie-break d’une propreté tout simplement ahurissante. 0 faute directe en 3 tie-break. Et une leçon simple quant à la compréhension des règles du tennis : le but de ce sport est de mettre la balle dans le court une fois de plus que son adversaire. 

17 – Australian Open 2020 : victoire contre Dominic Thiem 6-4 4-6 2-6 6-3 6-4

Pas le plus grand match de sa carrière mais l’essentiel a été assuré. Le serbe a eu plusieurs vies lors de cette finale. Après un premier set clinique, il a complètement dégoupillé en fin de deuxième manche et lors de tout le troisième acte. Embrouilles avec l’arbitre, appels du kiné, énervements répétés, on a vu le très mauvais côté du Djoker, celui que les spectateurs ne supportent plus. Celui qui les conforte dans leur préférence envers Roger ou Rafa. Celui qui fait qu’il ne sera jamais le plus grand aux yeux de tous. Même s’il remporte 40 Majeurs. Mais il a fini par se ressaisir. Et quand il élève son niveau de jeu, aucun joueur ne peut résister. Pas même un Dominic Thiem qui perd sa 3ème finale de Grand Chelem mais qui se rapproche dangereusement de son rêve. 

© Moises Alex

La question qui se pose à présent est la suivante : Djoko remportera-t-il plus de Grands Chelems que Federer et Nadal ? 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress Image Lightbox Plugin