Lifestyle

BlackOutTuesday, un hashtag, des milliers de personnes impliquées4 min read

4 juin 2020 3 min de lecture
mm

author:

BlackOutTuesday, un hashtag, des milliers de personnes impliquées4 min read

Reading Time: 3 minutes

Ce mardi 2 juin, de nombreux écrans noirs ont été posté sur les réseaux sociaux avec le hashtag #blackouttuesday. Ces posts sont en hommage à George Floyd et l’ensemble des noirs américains morts à cause de violences policières.


No justice, no peace.

Les violences policières et les inégalités raciales ne sont pas nouvelles, mais depuis la mort de Gorge Floyd, une vague de révolte s’est emparée des rues et des réseaux sociaux. Mais que signifie ce hashtag #blackouttuesday qui a été repris plus de 29 millions de fois sur Instagram?

L’initiative est venue tout d’abord du milieu musical avec le hashtag #theshowmustbepaused. Celui-ci a pour objectif de mettre en pause l’univers du spectacle et de soutenir la communauté noire meurtrie et discriminée depuis des années. En effet, Bryanna Agyemang et Jamila Thomas, salariés du label Atlanta Records ont insisté sur ce hashtag pour que   « l’industrie musicale se déconnecte du travail et se reconnecter avec leur communauté ». Ce mardi, le hastag #blacklifesmatter a été laissé de côté pour cette initiative afin de pouvoir conserver les informations qui y sont postées.

View this post on Instagram

#theshowmustbepaused

A post shared by @ theshowmustbepaused on

Qui soutient le mouvement?

Le hashtag #BlackOutTuesday est diffusé avec la photo d’un carré noir sur Instagram et Twitter non seulement par des citoyens du monde entier mais aussi soutenu par des sportifs du monde entier. De Zinedine Zidane à Tony Yoka ou encore Lebron James et David Beckham. Ce mouvement a bien entendu touché le secteur de la musique, avec le soutien de grandes stars américaines (Drake, Rihanna).

“Quand la civilité mène à la mort, la révolte est la seule réaction logique. Les cris en faveur de la paix pleuvront, et quand ils pleuvront, ils tomberont dans l’oreille d’un sourd parce que votre violence a engendré cette résistance. Nous avons le droit de nous battre !”

– LeBron James

De plus, les grandes marques se sont emparées du hashtag pour soutenir ce mouvement (Apple, Netflix, Nike). En effet, avec les actualités, la prise de parole des marques devient de plus en plus importante car leur pouvoir est immense, autant que leur communauté. En revanche, On remarque que certaines marques avaient perdu des centaines de followers sur leurs réseaux après avoir posté leur soutien avec le hashtag.

Une révolte dépassant les frontières

Ce mouvement né aux États-unis a fait échos avec l’actualité française. Rappelons qu’il y a quelques semaines la chanteuse et actrice engagée Camélia Jordana était invitée sur le plateau de Laurent Ruquier pour dénoncer les violences policières subies par des personnes exclusivement de couleur de peau. Elle était à la manifestation à Paris le 3 juin pour réclamer justice pour Adana Traoré et toutes les autres personnes mortes à cause des violences policières. Environ 20 000 personnes se sont rassemblées devant le Palais de Justice à Paris ce mardi en soutien à ce mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress Image Lightbox Plugin